Nos modes de vie évoluent, autrefois cloisonnée, la cuisine tend de plus en plus à s’ouvrir. Alors que les cuisines totalement ouvertes, dites à l’américaine, sont de plus en plus courantes dans les foyers, certains restent encore réticents à cette idée. Heureusement, il existe un compromis idéal : la cuisine semi ouverte.

Cependant, l’aménagement d’une cuisine semi-ouverte demande un peu de réflexion dans sa conception et sa mise en œuvre.

Une cuisine semi-ouverte s’ouvre sur une pièce de vie, sans y être complètement intégrée, à la différence d’une cuisine ouverte. Cette séparation peut se faire par le biais d’une verrière, d’un claustra, d’un pilier… Nous allons détailler ce point dans les paragraphes suivants.

Lorsqu’on souhaite ouvrir sa cuisine sur une autre pièce, il est impératif de choisir les zones qui vont être mises en avant, et celles qui vont être masquées. Il est important de valoriser les surfaces, les matériaux, et de masquer au maximum les zones qui accueillent l’électroménager, l’évier, les ordures ménagères… Ces zones comme la cuisson, la préparation peuvent être masquées derrière un bar, un Ilot, ou bien une cloison. Ainsi, sera visible de la pièce de vie, que les zones propres, comme l’espace dinatoire, des façades de placard, ou bien un plan de travail.

La séparation entre l’espace de vie et la cuisine semi-ouverte peut se faire via un pilier, une verrière, une cloison, un claustra, suivant l’ambiance que vous souhaitez créer et la structure de votre espace. C’est une solution au cas par cas.

La pose d’une cloison vitrée s’avère idéale pour éviter d’être trop coupé des autres pièces. Cette dernière possède l’avantage d’isoler les odeurs de cuisson. De plus, ce type d’aménagement apporte une touche moderne à la cuisine ainsi qu’une luminosité supplémentaire non négligeable qui la mettra à coup sûr en valeur.

Concernant le mobilier, il est préférable de privilégier des placards fermés, pour que le moins d’électroménager ne soit visible. Essayer de traiter cette cuisine semi-ouverte comme si c’était le prolongement de votre salon, avec des étagères pour mettre des livres, une décoration… Essayez de choisir des surfaces plutôt mattes qui sont plus discrètes que le laqué.

La délimitation de l’espace peut aussi être régit par un certain jeu sur les différents matériaux qui composent la pièce. En combinant différentes teintes comme le noir, le blanc ou encore le bois, on donne ainsi l’illusion que chaque chose possède une fonctionnalité spécifique. Cela permettra, selon l’agencement de la cuisine, d’assurer la transition avec la salle à manger qui peut également reprendre certains matériaux. Ainsi cela créera une sorte de continuité entre les deux pièces.

Découvrez ici un exemple de cuisine semi ouverte.