Vous avez surement envie d’installer un plan de travail en marbre dans votre cuisine, et vous vous demandez si c’est une bonne ou une mauvaise idée ?

Visuellement, sur internet ou dans les magazines, les plans de travail en marbre, ou façon marbre sont très présents. Mais en parallèle, beaucoup de personnes vous déconseilles

Dans un premier temps, nous allons voir à quoi sert un plan de travail.

Ensuite, dans un second temps, nous allons passer en revue les différents types de revêtements possibles pour un plan de travail, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Ce n’est qu’ en connaissant les propriétés des différentes options que vous allez pouvoir vous faire un avis objectif sur l’utilisation du marbre en plan de travail.

Et enfin dans un troisième temps, je vais vous donner mon avis basé sur mon expérience.

À quoi sert un plan de travail ?

Un plan de travail a une double fonction : une fonction technique, et une fonction esthétique.

Fonction technique : le plan de travail sert à refermer le haut des caissons bas d’une cuisine. Cette surface plane sert à accueillir les plaques, la vasque, poser des appareils ou décoration, et également de surface de travail / préparation pour les repas.

Le plan de travail se trouve toujours positionné à environ 90 cm du sol fini. Il se positionne généralement sur les meubles bas de la cuisine, sur un îlot, ou bien de manière flottante, posé sur un pied, comme sur cette réalisation.

Fonction esthétique : Un plan de travail a une vraie fonction esthétique dans la cuisine. Suivant la matière et le plan de travail plan de travail que choisirez vous pourrez donner différentes ambiances à la pièce. Il peut apporter :

  • de la lumière ou bien assombrir une pièce suivant s’il est claire ou foncé,
  • il peut apporter un côté professionnel en Inox,
  • Un côté cosy en bois,
  • Un aspect statutaire / luxe avec de gros veinages.

Maintenant que vous savez à quoi sert un plan de travail, passons maintenant au différents types de matériaux que vous pouvez utiliser pour le personnaliser et le rendre à votre goût !

Dans cet article, nous nous concentrons sur les aspects pierres, exit le bois et l’inox.

Les différents matériaux qui peuvent être utilisés ?

Comme vu précédemment, une multitude de matériaux peuvent être utilisés pour réaliser votre plan de travail. Il peuvent se classer en deux grandes catégories, qui elles même seront déclinées en différentes catégories.

  • Première catégorie : les matériaux de synthèse.
  • Deuxième catégorie : les matériaux naturels.
  • Commençons par passer en revue la première catégorie.

En termes de matériaux de synthèse, nous nous concentrons sur les pierres de synthèse, dites  les céramiques. C’est le gros de l’offre proposée en matières synthétiques, avec un leader d’origine espagnole, le groupe Consentino.

Consentino intègre dans sa gamme deux des plus grands types de produits avec qui les cuisinistes travaillent : Dekton et Silestone. Ce sont deux pierres de synthèses, avec des propriétés et des rendus différents.

  • Silestone :  c’est de la poudre de quartz et des colorants, emprisonnés dans une résine, le tout chauffé à très haute température pour le solidifier. Cette technique assure une solidité à toute épreuve et un éventail de couleurs très large. Néanmoins, le Silestone est sensible à la chaleur, et ne vous amusez pas à poser une casserole encore chaude sans dessou de plats. Ce matériau n’est pas forcément à utiliser si vous cherchez de grandes veines comme un marbre, le veinage est plus petit, avec presque un aspect moucheté.
  • Dekton : Il est constitué de verre, de porcelaine, de quartz et de colorant. Contrairement au Silestone, il n’y a pas de résine à l’intérieur. De grands veinages sont présents sur les tranches mais en impression et non dans la masse. Leur gamme est divisée en différentes catégories de prix (entre 4 et 5 catégories). Seulement la dernière catégorie intègre des veinages qui entre sur 2-3 mm dans la tranche.

Le fait de savoir si le motif est en impression ou dans la masse est cruciale, car si le veinage n’est prsésent qu’en surface, cela veut dire que les chaps seront blanc, comme un carrelage, ou bien il faudra créer une retombée pour avoir l’impression d’avoir un bloc de pierre épais.

  • Néolith : ce fabricant reprend le même procédé de fabrication que Dekton, mais avec , je trouve, des rendus plus naturels et plus qualitatifs.
  • Corian : c’est un autre matériau de synthèse, qui a l’avantage d’être non pas travaillé par des marbriers, mais par des menuisiers. Ce matériau est à utiliser plutôt si vous souhaitez un visuel uniforme, le veinage n’étant pas très naturel réalisable avec le corian.

Matières naturelles : on distingue deux grandes familles : les pierres calcaires et les pierres quartzites.

Le marbre est une pierre calcaire, ce qui signifie qu’il est poreux, et sensible aux taches et aux agressions du quotidien. Par exemple, l’eau tache sur le marbre, de même que le vin, le vinaigre, le citron d’huile d’olive…

Deux finitions existent pour le traitement de surface  :

Poli et dépoli.
Poli est la finition brillante, et dans ce cas, toutes les traces seront visibles.
La finition dépoli est un traitement mat, qui rend les tâches et rayures moins visibles.
Le marbre a par contre comme avantage son veinage inimitable, le fait qu’il n’y ai aucune tranche identique, est que vous aurez automatiquement une cuisine unique ! Il faut vraiment intégrer le fait que c’est un matériau naturel qui vit avec le temps, un peu comme un cuir, qui se patine, se détend, peut se tacher, mais qui aura toujours plus de charme qu’un simili cuir !

Passons maintenant aux pierres quartzites. Beaucoup pensent que les veinages sont l’apanage du marbre, mais il n’en est rien.
Le granit est une pierre quartzite que nous utilisons souvent dans nos réalisations de plans de travail quand nos clients souhaitent une pierre naturelle et facile d’entretien.
Cette pierre présente de multiples avantages :

  • résistance aux taches,
  • résistance à la chaleure,
  • possibilité de traiter la,matière dans toute son épaisseur, sans avoir forcément à réaliser des retombées,
  • grande variété de veinages et de finitions.

Mais quelle est la solution que je recommande ?

Sans aucune hésitation la pierre quartzite. C’est elle qui offre la plus grande résistance pour un aspect 100% naturel. Son aspect est très proche du marbre à s’y méprendre. Du fait que ce soit une pierre naturelle, vous pouvez également travailler les champs dans leur épaisseur sans pour autant avoir à réaliser des retombées.

Conclusions :

Pour conclure, différents revêtements existent, qu’ils soient naturels ou de synthèse.

Voici un tableau récapitulatif de différentes propriétés de ces matériaux :

  • Silestone :  c’est de la poudre de quartz et des colorants, emprisonnés dans une résine, le tout chauffé à très haute température pour le solidifier. Cette technique assure une solidité à toute épreuve et un éventail de couleurs très large. Néanmoins, le Silestone est sensible à la chaleur, et ne vous amusez pas à poser une casserole encore chaude sans dessou de plats. Ce matériau n’est pas forcément à utiliser si vous cherchez de grandes veines comme un marbre, le veinage est plus petit, avec presque un aspect moucheté.
  • Dekton : Il est constitué de verre, de porcelaine, de quartz et de colorant. Contrairement au Silestone, il n’y a pas de résine à l’intérieur. De grands veinages sont présents sur les tranches mais en impression et non dans la masse. Leur gamme est divisée en différentes catégories de prix (entre 4 et 5 catégories). Seulement la dernière catégorie intègre des veinages qui entre sur 2-3 mm dans la tranche.

Le fait de savoir si le motif est en impression ou dans la masse est cruciale, car si le veinage n’est prsésent qu’en surface, cela veut dire que les chaps seront blanc, comme un carrelage, ou bien il faudra créer une retombée pour avoir l’impression d’avoir un bloc de pierre épais.

  • Néolith : ce fabricant reprend le même procédé de fabrication que Dekton, mais avec , je trouve, des rendus plus naturels et plus qualitatifs.
  • Corian : c’est un autre matériau de synthèse, qui a l’avantage d’être non pas travaillé par des marbriers, mais par des menuisiers. Ce matériau est à utiliser plutôt si vous souhaitez un visuel uniforme, le veinage n’étant pas très naturel réalisable avec le corian.

Matières naturelles : on distingue deux grandes familles : les pierres calcaires et les pierres quartzites.

Le marbre est une pierre calcaire, ce qui signifie qu’il est poreux, et sensible aux taches et aux agressions du quotidien. Par exemple, l’eau tache sur le marbre, de même que le vin, le vinaigre, le citron d’huile d’olive…

Deux finitions existent pour le traitement de surface  :

Poli et dépoli.

Poli est la finition brillante, et dans ce cas, toutes les traces seront visibles.

La finition dépoli est un traitement mat, qui rend les tâches et rayures moins visibles.

Le marbre a par contre comme avantage son veinage inimitable, le fait qu’il n’y ai aucune tranche identique, est que vous aurez automatiquement une cuisine unique !

Il faut vraiment intégrer le fait que c’est un matériau naturel qui vit avec le temps, un peu comme un cuir, qui se patine, se détend, peut se tacher, mais qui aura toujours plus de charme qu’un simili cuir !

Passons maintenant aux pierres quartzites.

Beaucoup pensent que les veinages sont l’apanage du marbre, mais il n’en est rien.

Le granit est une pierre quartzite que nous utilisons souvent dans nos réalisations de plans de travail quand nos clients souhaitent une pierre naturelle et facile d’entretien.

Cette pierre présente de multiples avantages :

  • résistance aux taches,
  • résistance à la chaleure,
  • possibilité de traiter la,matière dans toute son épaisseur, sans avoir forcément à réaliser des retombées,
  • grande variété de veinages et de finitions.

Mais quelle est la solution que je recommande ?

Sans aucune hésitation la pierre quartzite. C’est elle qui offre la plus grande résistance pour un aspect 100% naturel. Son aspect est très proche du marbre à s’y méprendre. Du fait que ce soit une pierre naturelle, vous pouvez également travailler les champs dans leur épaisseur sans pour autant avoir à réaliser des retombées.

Conclusions :

Pour conclure, différents revêtements existent, qu’ils soient naturels ou de synthèse.

Portrait Xavier Lemoine

Bonjour,
je suis Xavier Lemoine

Je suis architecte d’intérieur depuis 2014. Sur ce blog je documente tous mes conseils basés sur mon expérience acquise sur le terrain.

Réservez votre rendez-vous offert de 30 minutes

Rencontrez Xavier Lemoine et découvrez comment notre agence peut vous accompagner dans votre projet

Nos derniers articles

Tous les articles
Réunion préparation de projet
Vous aimez nos réalisations ?
Vous souhaitez travailler avec nous ?