La cuisine est une des pièces les plus importantes de votre intérieur. C'est généralement un lieu de vie convivial, où tout le monde aime s'y retrouver pour partager un bon repas ou un bon moment. C'est également l’une des pièces les plus compliquées à aménager dans un appartement ou une maison. Elle doit s’adapter à l’espace disponible, tout en intégrant des éléments fonctionnels comme les fours, le lave-vaisselle, le frigo, et des éléments esthétiques comme la finition des façades, du plan de travail ect…

Dans cet article, je vais vous partager mes différents conseils et astuces pour aménager une cuisine fonctionnelle et esthétique, ainsi que les erreurs à éviter. Cette présentation va se passer en plusieurs étapes, comme une check-list à suivre pour réaliser votre cuisine idéale.


Votre cahier des charges

La première étape consiste à réaliser un cahier des charges. Commencez par effectuer un état des lieux de votre cuisine actuelle : qu'est ce qu'il vous manque, qu'est ce qui est superflu actuellement ?

L'idée est de lister tous les éléments techniques dont vous avez besoin dans votre cuisine en vous posant les questions suivantes :

- Est ce que j'ai besoin d'un coin repas ?

- Quelle dimension doit faire mon frigo ?

- Combien de feux pour ma plaque de cuisson ?

- Qu'est ce que j'ai à ranger dans les meubles ?

- Quelle taille doit faire mon évier ?

- Quel type de hotte aspirante ?

- Ais-je assez de plan de travail ?

- Combien de robots / appareils je dois ranger dans la cuisine ?

- Où est -ce que je vais placer la poubelle ?

Passons maintenant aux points esthétiques de votre projet :

- Quelles couleurs j'aimerai pour ma cuisine ?

-  Quelle finition est ce que j'aimerai pour les façades, cela peut être mate, brillant, bois, de couleur, un mixte....

-  Quelle finition est-ce que j'aimerai pour le plan de travail et la crédence ? Il existe une multitude d'options, que ce soit une céramique, du bois, du carrelage, du marbre, du granit... vous avez l'embarras du choix.

- Est ce que je souhaite un espace repas intégré ou non ?

Une fois que vous avez passé en revue tous ces points, votre cahier des charges est prêt, mais le plus dur commence ! Il s'agit maintenant de comprendre l'espace dans lequel votre cuisine va s'intégrer, et l'objectif est de faire rentrer un maximum de points de votre cahier des charges dans l'espace et le budget dédié.

Emplacement de la cuisine

Lors d'un projet de rénovation, vous devez définir la zone, l’espace dans lequel votre future cuisine va s’inscrire. Pour être optimal, cet espace doit avoir les caractéristiques suivantes :

  • suffisamment de place pour pouvoir circuler et intégrer les éléments de votre cahier des charges, en particulier les rangements et l'électroménager.
  • une ouverture donnant vers l’extérieur pour avoir accès à la lumière naturelle et pouvoir aérer si la hotte ne suffit pas pendant la cuisson,
  • Une colonne d'évacuation des eaux usées assez proche pour évacuer les eaux usées de l'évier et du lave-vaisselle. Pour calculer la distance, comptez 1cm de pente par mètre de distance.

Deux cas de figure s'offrent dorénavant à vous : soit l'emplacement semble suffisant, soit il ne l'est pas.

Si il est suffisant, vous pouvez alors réfléchir à l'aménagement de votre cuisine. S'il ne l'est pas, vous devez alors revoir votre cahier des charges, ou bien trouver un autre emplacement de votre maison ou votre appartement.

L'aménagement de la cuisine

Les circulations :

Plusieurs types circulations et d'aménagements sont possibles suivant la configuration de votre pièce.

  • Les cuisines en L,
  • Les cuisines linéaires,
  • Les cuisines en U,
  • Les cuisines en I avec îlot central

Chaque implantation permet de positionner différemment les meubles et les rangements. Il n'y a pas de bonne au mauvaise implantation, l'idée est d'optimiser au maximum pour avoir le plus de rangements possibles, et le le maximum de plan de travail pour les zones de préparation.

Néanmoins, une des caractéristiques importantes dans l'organisation de votre cuisine est la circulation, et notamment le triangle d'activité. C'est un triangle de circulation imaginaire entre la zone de préparation (four, plaque de cuisson), la zone de stockage (placards), et la zone de lavage (évier et lave-vaisselle). Chaque zone doit être équitablement desservie pour une optimisation optimale. Si vous avez la place et que vous souhaitez utiliser un îlot central, laissez un minium 100 cm entre l'îlot et les meubles bas pour circuler.

Les rangements :

Il existe plusieurs types de rangements dans une cuisine. Toute la subtilité dans la création de la cuisine est de trouver le bon équilibre entre les rangements bas, hauts, les colonnes, et les niches ouvertes.

Voici un récapitulatif des différents types de rangements qui existent dans une cuisine :

- les meubles bas : ils se situent sous la plan de travail, généralement posés en longueur, et accueillent le plus souvent les poubelles, le lave-vaisselle, des rangements fermés comme des placards à étagères ou bien des tiroirs. Ils sont assez légers visuellement et l'idée est qu'ils puissent mettre en valeur le plan de travail et la crédence posés dessus.

- les meubles hauts : ils ne sont pas indispensables dans une cuisine, en particulier si celle-ci est ouverte sur le salon, mais ils permettent tout de même de créer de beaux espaces de rangements. Ces rangements prennent la forme de meubles fermés, sur toute la longueur du plan de travail. Les meubles hauts peuvent également être toute hauteur.  Vous pouvez également remplacer ces rangements hauts par des étagères ou des niches pour poser des objets déco comme des livres de cuisine, des vases, de belles bouteilles d'huile, des épices ect...

-  les rangements colonne : ils sont d'autant plus importants si vous n'avez pas de meubles haut. Ils servent souvent à installer des éléments électroménagers comme les fours, le frigo, mais également des réserves. Ils peuvent être agrémentés de niches pour casser l'effet masse et intégrer des objets de déco dans des niches.

L'esthétique :

Une cuisine ne doit pas seulement être technique, elle doit également être esthétique, encore plus si la cuisine est ouverte ou bien semi ouverte, notamment sur le salon. Les meubles de cuisine ainsi que le plan de travail et la crédence doivent être vus comme de vrais éléments de décoration dans votre intérieur. La finition des façades, le traitement de l'îlot, du plan de travail, de la crédence doivent se fondre dans votre décoration, ou bien au contraire se démarquer, sans pour autant qu'elle prenne une place omniprésente. Une cuisine doit rester à sa place, ma pièce principale d'une maison ou d'un appartement reste le salon.

Tout dépend du style de votre intérieur, mais en général, l'idée est plutôt d'encastrer les électroménagers, et de mettre en avant les matériaux comme la pierre, la laque, ou encore le bois. Lorsque vous avez l'espace disponible, essayez de pistonner un îlot central dans votre cuisine, cela va apporter une vraie plus value haut de gamme à votre intérieur.

Néanmoins, il suivent le style que vous souhaitez donner à votre cuisine, certains électroménager ne sont pas obligatoirement à encastrer comme un piano de cuisson par exemple, ou bien une hotte aspirante.

Côté décoration, on essayera souvent de créer un contraste entre les meubles bas et le plan de travail, qui lui peut être mise en avant pour son côté "matière". Les meubles hauts peuvent être plus discrets si l’on souhaite créer un côté plus léger, ou bien ils peuvent être de la même finition que les rangements bas si vous souhaitez former une unité de style. La crédence fait également partie de la décoration, et peut être traitée comme le plan de travail, ou bien différemment, comme en miroir ou carrelage.  

Les cuisinistes versus les agenceurs :

Une des solutions, si vous ne faites pas appel à un architecte d'intérieur, est de vous rendre en magasin chez un cuisiniste. Avec un plan de la pièce, il va pouvoir vous créer un plan d'implantation et des idées,  conseils et astuces d'agencements. N'hésitez pas à rencontrer plusieurs cuisinistes pour obtenir différents plans et vous faire une idée des solutions possibles. A vous ensuite de faire votre choix entre les différentes propositions. L'autre avantage est que le cuisiniste va vous produire des plans techniques, qui indiquent l' emplacement des arrivées d'eau, des évacuations, et des emplacements électriques nécessaires aux artisans qui s’occuperont de votre rénovation.

L'avantage d’un cuisiniste est qu’il a beaucoup d’options d’aménagement, d’optimisation et d'organisation avec presque un meuble pour chaque situation. Plus le catalogue du cuisiniste est fourni, plus les prix du cuisiniste sont élevés.

La taille de ce catalogue, est cette multitude d’options peuvent également devenir un inconvénient à passer par un cuisiniste, surtout pour un projet haut de gamme. En effet, le projet est vite contraint par le catalogue du cuisiniste. Chaque recoin ne peut pas être optimisé, de par la taille des caissons. Ainsi le cuisiniste devra utiliser des filer pour combler les vides.  

C’est dans ce cas de figure que l’agenceur et l'architecte d’intérieur intervient avec une cuisine sur-mesure. C’est le format que nous préférons à l’agence et que nous utilisons dans la plupart de nos projets. La cuisine sur-mesure nous permet d’occuper tout l’espace disponible dans toutes dimensions (hauteur, longueur, profondeur) et de choisir la finition parfaite, en accord avec les autres agencements de votre maison ou appartement.

Les erreurs à éviter

Aménager une cuisine est complexe. Les différentes options d'agencement sont infinies, de même pour les finitions. Voici une liste non exhaustive des erreurs que vous devez éviter lors de sa conception :

- commencer la conception de votre cuisine par l'esthétique plutôt que par le côté fonctionnel. Vous prendrez la mauvaise direction et risquez de vous faire influencer par des aspects et des informations dont vous n'avez pas besoin. Concentrez-vous sur votre besoin.

- ne pas prendre les bonnes dimensions de la pièce. L'agencement d'une cuisine se fait au centimètre, une mauvaise prise de côtes peut remettre en cause tout votre projet, et vous vous en rendrez compte malheureusement trop tard.

-  choisir votre cuisine sans prendre en compte votre décoration actuelle. Votre cuisine doit faire partie de votre intérieur, et doit être en accord avec les matières, les couleurs et les finitions de votre intérieur. Elle ne doit pas paraître comme une pièce rapportée, mais doit au contraire être une touche d'élégance. L'équilibre entre contemporain et classique est un véritable enjeu. Vous pouvez tout à fait avoir un intérieur haussmannien et avoir une cuisine contemporaine, ce qui compte, c'est qu'elle soit bien intégrée. 

Conclusion

Pour conclure, vous pouvez retenir que la première étape pour aménager votre cuisine est la rédaction d'un cahier des charges. Dans un second temps, regardez ou vous pouvez positionner votre cuisine sur un plan et faites vous accompagner d'un professionnel en magasin, qui lui a l'habitude de concevoir des cuisines. Il va vous donner un maximum d'idées pour votre projet.

Une fois que vous avez passé la partie technique et l'implantation, passez à l'esthétique de votre cuisine. Elle doit s'intégrer à votre intérieur. Vous pouvez utiliser des niches ou des étagères pour placer des objets de déco. Un îlot central est toujours un plus, à condition que vous aimiez. Il apporte une vraie plus value haut de gamme à votre cuisine, qu'il soit en pierre ou en bois.

Portrait Xavier Lemoine

Bonjour,
je suis Xavier Lemoine

Je suis architecte d’intérieur depuis 2014. Sur ce blog je documente tous mes conseils basés sur mon expérience acquise sur le terrain.

Réservez votre rendez-vous offert de 30 minutes

Rencontrez Xavier Lemoine et découvrez comment notre agence peut vous accompagner dans votre projet

Nos derniers articles

Tous les articles
Réunion préparation de projet
Vous aimez nos réalisations ?
Vous souhaitez travailler avec nous ?