Le style haussmannien est emblématique de Paris. On les retrouve surtout dans les arrondissements ouest, comme le 17, 16, ou encore 8ème. 

Les principaux attributs de ce type d'architecture, que ce soit dans un appartement ou une maison, sont communément cités "parquet, moulures, cheminées". Vous allez voir qu'il y également des attributs architecturaux, ainsi qu'une organisation spécifique des pièces. 

Dans cet article je vais vous faire découvrir la naissance de mouvement, la structure des immeubles, la distribution des espaces spécifiques à ce type d'architecture, et enfin le détail des différents attributs comme le parquet, les moulures, et les cheminées. Nous verrons également quelles sont les options de décoration possibles pour un intérieur de ce type.

 

Histoire du style haussmannien

Le style haussmannien est apparu à la fin du XIXème sous le règne de Napoléon III. L'empereur a décidé de transformer Paris en une capitale moderne. Il confie cette mission au Baron Georges Eugène Haussmann. Cette entreprise dure 17 ans, de 1853 à 1870. 

Durant cette période, une partie de la ville est rasée (60%) pour faire place à de larges avenues bordées d'immeubles. Leur esthétique novatrice  prend le nom de "style haussmannien”, du nom du créateur. 

La nouveauté vient d’une part de l'organisation des circulations dans la ville, mais également de l’architecture des nouveaux édifices. 

L'immeuble haussmannien  comporte les caractéristiques suivantes :   

- une façade alignée sur celle des immeubles voisins, proportionnelle à la largeur de la rue,

- 6 étages maximum, 

- Une façade en pierres de taille, 

- un balcon au deuxième et cinquième étage, 

- les fenêtres sont de tailles uniformes

Dans ce type d'immeuble, chaque étage avait une destination précise, voici la structure : 

- rez-de-chaussée : le volume est assez important afin de pouvoir accueillir des commerces. A ce niveau, la façade est généralement striée horizontalement. 

- premier : il était généralement lié au rez-de-chaussée, et appelé entre-sol. Il servait d'espace de stockage aux commerces, ou bien de logements pour les commerçants. A l'heure actuelle, le premier étage est généralement dissocié du rez-de chaussée pour créer un logement à part entière. A noter que les immeubles de la grande bourgeoisie n'ont pas de commerces. 

 - deuxième : également appelé l'étage noble. C'est là qu'habitait généralement le propriétaire de l'immeuble. C'est le logement qui a la plus haute hauteur sous plafond et les plus beaux ornements de fenêtres. 

- troisième et quatrième : ce sont des habitations plus classiques, sans balcons. 

- cinquième : ce n'est pas un étage noble, mais un balcon est présent, dans un souci d'équilibre de la façade. 

- sixième : situés sous les combles, il accueille les chambres de services destinées aux domestiques. 

Il faut bien comprendre qu'à l'époque de la construction de ces immeubles il n'y avait pas d'ascenseurs, donc moins vous aviez à monter d'étages, plus l'accès était facile. Les niveaux les plus accessibles étaient alors les plus prisés et donc réservés aux plus privilégiés. De fait, plus vous montez dans les étages, moins les ornements sont présents, et plus les volumes sont faibles. 

Il existe également trois catégories d'immeubles haussmanniens : 

- 1ère catégorie : quatre étages carrés, avec à l'intérieur de grands appartements et des remises et écuries au fond de la coure,

- 2ème catégorie : cinq étages et un escalier de service,

- 3ème catégorie : cinq étages également, mais sans escalier de service et des appartements plus petits. Ils se distinguent également par des ornements plus simples et parfois même l'absence de balcons. 

Il existe également deux types de façades : 

-  une première en pierre de taille, la plus répandue,  

- une seconde en mixte pierre de taille est briques. 

Ce principe complètement novateur pour l'époque ne reste pas localisé à Paris. Il sera déployé et adopté dans d'autres villes de province, comme Bordeaux ou Lyon par exemple. Les immeubles ne sont pas les seuls ensembles architecturaux à adopter cette esthétique, les maisons, notamment les maisons de maîtres se parent d’ornements, comme les cheminées Louis XV, les moulures, ou encore le point de Hongrie. 

Maintenant que vous avez compris ce qu'est la structure d'un immeuble haussmannien, passons à l'intérieur.

Description des appartements. 

Les logements sont souvent distribués de la même façon. Ils sont, à l'origine, adaptés au style de vie de la fin du XIXème siècle. Ce sont souvent des espaces de réception, dans lesquels les propriétaires ne cuisinent pas et sont assistés de domestiques qui vivent dans les chambres de service, sous les combles, appelées plus communément les "chambres de bonnes". 

Distribution des pièces :  

L'organisation de ce type d'appartement reprend souvent le même schéma. 

1 - une entrée / réception qui ouvre sur un salon simple ou double et une salle à manger, ainsi que sur une circulation. 

2 - un salon simple ou double,

3 - une salle à manger, 

4 - des chambres, 

5 -  une cuisine au fond, qui comprend également une porte de service. 

Dans une organisation plus moderne, la cuisine du fond a tendance à être remplacée par une chambre, et à être ramenée vers la pièce de vie. 


Hauteur sous plafond

Comme nous l’avons vu précédemment, un grand espace entre le sol et le plafond fait partie intégrante des spécificités de ce type d'intérieur. Il se situe en général à 350-380 cm pour les grandes hauteurs, et entre 275 et 280 cm pour les plus conventionnelles. Il arrive parfois d’avoir des variantes qui peuvent atteindre 5 mètres suivant les appartements. 

Les moulures

Qui dit haussmannien dit moulures. Elles viennent ceinturer la pièce et il en existe différents types. Leur forme et leur hauteur font varier la perception de la pièce, qui vous paraîtra plus ou moins “ramassée”. Le détails des ornements vient également apporter un côté plus ou moins précieux à la pièce. 

Généralement, les corniches sont également accompagnées de rosaces qui viennent agrémenter le centre de l’espace. C’est généralement un point d'attache pour une suspension. Les rosaces sont, comme les corniches, traditionnellement réalisées en staff. 

Les murs ne sont pas en reste avec les cymaises. C’est un ensemble de panneaux qui vient agrémenter les murs. Ils sont en général dans le même style que les corniches. 

Cheminées 

Les cheminées sont une des caractéristiques principales de cette époque haussmannienne. Elle apporte, du charme, du raffinement, et de la chaleur à la pièce ou elle est installée. 

Il en existe de différentes tailles, dans différents types de pierres. Le plus souvent c’est une cheminée de style Louis XV que vous retrouverez, en marbre de carrare blanc. Les cheminées dites de style se retrouvent dans les salons, alors que les cheminées plus petites, type Pompadoure (entre style et la cheminée de forme). 

Parquet massif

Ce revêtement est, dans l'imaginaire collectif, un élément de charme et de déco incontournable de cette époque. 

On retrouve deux types de pose sur un sol haussmannien. 

Le plus connu est évidemment le point de Hongrie. C'est une pose en chevrons que l'on retrouve principalement dans les pièces de réception, comme le hall d'entrée, le salon, la salle à manger. Il peut également être posé sur dans des chambres, mais c'est plus rare. L'autre type de pose que l'on retrouve dans ces intérieurs est à lames droites en pose coupe perdue. La pose à lames droites est plus souvent utilisée dans les couloirs et les chambres. 

 

La décoration 

Il existe deux écoles en termes de décoration. 

La première est de rester dans une ambiance classique, qui correspond à l’époque de ces appartements. 

La seconde école, celle que nous plébiscitons à l'agence,  est d'ancrer l'appartement dans une ambiance résolument plus contemporaine, mais chaleureuse. L’idée est de l’adapter à notre style de vie, en ramenant la cuisine vers les pièces de vie, en créant une suite parentale, tout en ayant l’impression que l’intérieur a toujours été structuré de cette manière. 

 

Conclusion 

Pour conclure, le style haussmannien est né dans la deuxième partie du XIXème siècle, sous Napoléon III, qui décida de changer la physionomie de Paris. 

Une architecture bien spécifique définit les immeubles haussmanniens, et une ornementation toute aussi spécifique habille les intérieurs. 

La parquet massif en point de Hongrie, ainsi que les diverses moulures et cheminées apportent un charme inimitable à ces intérieurs. 

Si vous décidez d’acheter ce type de bien immobilier, et que vous souhaitez le rénover, veillez à en garder tous les éléments esthétiques. A noter que si vous souhaitez rénover votre intérieur, il est tout à fait possible de recréer des ornements, afin de donner l’impression que l’intérieur a toujours été structuré de cette façon. C’est une mission compliquée qui nécessite l'intervention de plusieurs corps de métiers hautement spécialisés.  

Portrait Xavier Lemoine

Bonjour,
je suis Xavier Lemoine

Je suis architecte d’intérieur depuis 2014. Sur ce blog je documente tous mes conseils basés sur mon expérience acquise sur le terrain.

Réservez votre rendez-vous offert de 30 minutes

Rencontrez Xavier Lemoine et découvrez comment notre agence peut vous accompagner dans votre projet

Nos derniers articles

Tous les articles
Réunion préparation de projet
Vous aimez nos réalisations ?
Vous souhaitez travailler avec nous ?